Vous venez de louer un logement

a

Vous avez signé votre bail, fait l'état des lieux d'entrée, et votre propriétaire vous a remis les clés de votre logement. Vous voici à présent chez vous.

Outre, un peu de ménage et la réfection de quelques papiers et peintures, il va vous falloir, aménager votre nouvel appartement.
 
ATTENTION : Dans les villes et certaines communes, pour stationner dans la rue ou sur le trottoir le temps d'emménager, il faut obligatoirement une autorisation de la Mairie.
Pour cela, renseignez vous au service de la voirie de votre commune, afin que celle-ci vous délivre une autorisation qu'il vous faudra afficher sur le pare-brise du véhicule durant toute la durée du stationnement.
Du fait qu'il vous sera peut-être interdit de stationner certains jours à cause du marché ou d'une fête locale, renseignez vous bien avant, afin de faire coïncider le déménageur le cas échéant, avec les dates et heures que vous accorderont les services municipaux. Si vous passez par un déménageur professionnel, dans certains cas, c'est lui qui peut se charger de veiller à toutes les autorisations municipales.
Renseignez-vous bien auprès de lui, afin d'éviter les doublons dans les démarches, ou les oublis.
Sachez qu'en dehors de cette autorisation, vous risquez non seulement une amende pour stationnement irrégulier, mais en plus, la mise en fourrière. C'est là qu'on se dit que l'on est quand-même mieux à la campagne.

Si des amis se proposent de vous aider dans votre déménagement, sachez que vous êtes seul responsable des dégâts qu'ils pourraient causer dans les parties communes de l'immeuble. C'est pour cela que nous conseillons toujours aux nouveaux locataires, lors de l'état des lieux d'entrée, de faire noter à leur propriétaire les éventuels dégâts se trouvant dans les parties communes et qui risqueraient de leur être imputés par un ou plusieurs voisins de mauvaise fois. (Des éraflures ou des coups de meubles dans les murs, une vitre cassée, les traces de frottements dans la cabine d'ascenseur, un globe d'éclairage cassé, etc...)
Cela peut vous paraître superflu, mais nous avons déjà vu le cas de locataires nous certifiant ne pas être responsables des dégâts dont les autres copropriétaires voulaient leur faire porter la responsabilité.

Si vous passez par les services d'un déménageur professionnel, sachez que celui-ci a une assurance couvrant ces risques. Encore faut-il être là pour constater les faits, car, en général, les déménageurs ne viendront pas d'eux-même vous dire qu'il viennent d'arracher une partie de la peinture de la cage entre le deuxième et le troisième étage, ou d'écraser le lustre de la cabine d'ascenseur. S'ils ont cassé quelque-chose, ils achèveront au plus vite leur tâche, vous feront signer le bordereau sur un coin de table ou sur un carton, et détaleront plus vite qu'il ne vous faudra de temps pour leur dire au-revoir.

Dans certains immeubles, il est interdit de faire les déménagements par les parties communes. Dans ce cas, vous n'aurez d'autres solutions, à moins d'aménager au rez de chaussée, que de faire appel à un déménageur professionnel qui procèdera à la manipulation de vos affaires par un ascenseur extérieur. Ne vous aventurez surtout pas à essayer de faire cela par vous-même au moyen de cordes, vous pourriez le payer très cher.

Pendant que vous prenez peu à peu possession des lieux, vérifiez que rien n'a été omis sur votre état des lieux d'entrée, et le cas échéant, appelez au plus tôt votre propriétaire pour lui parler d'un problème qui n'aurait pas été vu et signalé. Par exemple, la cuvette des wc qui est fendue par le dessous, ou l'antenne de la télévision qui ne fonctionne pas, ou le chauffe-eau à gaz qui fuit lors de sa remise en route, une rotule de volet roulant qui a du jeu, ...

Essayez d'être le plus discret possible lors de votre déménagement. Dans certaines résidences, vivent des personnes qui ont horreur des déménagements successifs. Vous n'y êtes pour rien, mais vous aurez peut-être à cohabiter avec des résidents qui ont une dent contre votre propriétaire tout simplement parce-qu'il "met un locataire dans l'immeuble".
Donc, dans la mesure du possible et sans porter atteinte à votre liberté individuelle et à vos droits, essayez de ne pas trop les gêner du fait de votre aménagement, l'ambiance de votre voisinage s'en trouvera certainement que meilleure par la suite.

S'il y a un concierge dans votre immeuble, sachez que celui-ci a en permanence sur le dos, le ou les responsables syndicaux de l'immeuble, qui n'ont bien souvent rien d'autre à faire que de l'épier en permanence dans ses faits et gestes depuis derrière leurs rideaux, et qui sont à l'affut de la première faute ou omission qu'il pourrait commettre.
Vous l'aurez donc, à votre tour, en permanence sur le dos, surtout le jour où vous allez emmenager. "... Vous avez laissé une planche dans l'entrée, il ne faut pas le faire!... c'est interdit !... "
Il est moins bête qu'il n'y parait, et il a très bien compris que cette planche s'est détachée du socle de la machine à laver que vous aviez dans les bras, et qu'à moins de vous casser le dos en quatre morceaux et vous prendre la machine sur le nez, vous ne pouviez la ramasser, le temps de monter votre charge et vite redescendre ramasser cette maudite planche, mais il vous le dira quand-même, au moins pour que les vampires ayant l'oreille collée à leur porte puissent l'entendre vous le dire.
C'est ch...t, nous sommes tout à fait de votre avis, mais c'est peut-être le signe que vous allez vivre dans une résidence calme et propre.

Procurez vous le règlement intérieur de la copropriété. En général, ils sont tous identiques d'une résidence à l'autre, mais dans certains cas, il arrive de tomber sur des copropriétés un peu particulières, où des points très précis ont été rajoutés au règlement au fur et à mesure de la vie dans la résidence afin de régler au mieux les problèmes liés aux libertés individuelles et de vie en communauté.

Si vous étiez habitué à vivre dans un pavillon indépendant, rappelez vous qu'en immeuble, on ne perce pas de trous dans les murs après 20 heures.

Si vous avez l'intention de disposer une antenne satellite, lisez bien le règlement de copropriété avant d'engager des travaux. On ne peut pas vous interdire de placer une antenne, mais il y aura peut-être des conditions d'installation à respecter.
Et puis, renseignez-vous, car une installation collective est peut-être prévue dans les jours qui viennent, vous évitant ainsi des frais inutiles.

Maintenant, comme beaucoup d'entre-nous, vous faites peut-être partie des parents qui sont en train d'installer leur fille dans un logement pour suivre ses études loin de vous. Elle va se retrouver seule, dans une ville qu'elle ne connaît pas et où elle ne connaît encore personne.
A cet effet, nous avons rédigé une page de conseils que nous vous invitons à consulter en cliquant ici.



 
 
 


 
 
 





a

VOTRE BAIL DE LOCATION et LA GESTION DE VOS BIENS IMMOBILIERS
Espace dédié aux locataires et aux propriétaires bailleurs
WWW.LOCABAIL.NET


 


Site www.locabail.net © A&P Productions - Tous les documents de ce site sont protégés